Le coach de l’OM s’est aventuré sur le nom du futur vainqueur de la Ligue 1. Et ce dernier voit bien les hommes du Rocher bousculer le PSG jusqu’au bout. Payet n’a pas une heure et demie (dans les jambes) Sur la concurrence avec le PSG, l’ancien technicien de la Roma reste évasif, avant de se positionner. « On ne présente plus le PSG… Ils peuvent finir devant tout le monde, dans toutes les compétitions, ils ont été bâtis pour cela. Malgré tout, je vois plus Monaco finir champion ». Une prise de position qui sera forcément accueillie avec chaleur du côté du Vieux Port, alors que le club parisien est attendu au Vélodrome d’ici la fin du mois de février (26 février). Outre la bataille entre les deux cadors de la Ligue 1, Rudi Garcia s’est confié sur les ambitions de l’OM quant à la fin de saison. « Les quatre premières places ne sont pas pour nous , estime l’ancien coach lillois. Si on arrive cinquième, ce sera déjà une bonne chose. Mais une équipe qui a des ambitions européennes ne peut pas perdre chez le 19 e (Metz, 1-0), quand bien même la malchance y a contribué.» Questionné sur ses choix et notamment son turn-over effectué vendredi dernier à Metz -avec le résultat que l’on connait- Rudi Garcia ne s’est pas caché. A titre d’exemple, le technicien a cité l’attaquant Bafétimbi Gomis, remplaçant en Lorraine et entré en seconde période. « Deux fois sur deux Gomis s’est blessé quand il a joué trois matches » dans la même semaine, a justifié Garcia. « Et pour tout dire, l’équipe avait une meilleure animation offensive en première période à Metz » après l’entrée en jeu du capitaine. Sur le sujet Dimitri Payet, loin de sa forme optimale, là-aussi, pas de langue de bois. « Il n’a pas une heure et demie, ça c’est sûr, il faudra de nouveau gérer. On s’attendait à ça. Il n’a pas joué depuis la fin décembre, il ne s’est pas entraîné souvent avec les pros. » Je crois que Garcia a raison…

Retrouvez l' article original dans son intégralité sur sport24.lefigaro.fr